Le commerce mondial a-t-il atteint ses limites ?

Le commerce mondial a-t-il atteint ses limites ?

commerce mondial

Le commerce mondial connaît depuis quelques années un coup de frein. Pour être plus précis, ce sont les échanges commerciaux qui ne connaissent presque pas de progression. Les organisations internationales ont d’ailleurs réalisé des analyses là-dessus afin de mieux comprendre le phénomène qui se déroule actuellement. Voici quelques points à retenir sur ce sujet.

Les constats réalisés par les organisations

Le FMI ou Fonds Monétaire International, l’OCDE ou l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques, la Banque Mondiale, l’Organisation Mondiale du Commerce ou OMC ont toutes réalisé une analyse sur l’état du commerce mondial. Elles ont toutes décrété une alerte face aux constats obtenus de leur recherche. En effet, si ces organisations font chaque une année une prévision sur la croissance des échanges, elles ont constaté une diminution considérable de cette dernière face aux chiffres déterminés. Par exemple, une croissance de 3, 3% étaient attendus en 2015 avec seulement 2,8% atteinte dans la réalité. Il s’agit d’un coup de frein conséquent par rapport aux autres résultats obtenus dans le passé. Autrefois, la croissance était deux fois plus rapide que le PIB. Il faut noter que durant ces 20 dernières années, le taux de croissance enregistré était de 5,4 % environ. C’est pourquoi ces organismes deviennent très inquiets face au panorama économique actuel.

Les hypothèses concernant les causes

Deux hypothèses sont établies pour être à l’origine de ce coup de frein le commerce mondial. Le principal concerne bien sûr les échanges commerciaux. Les économistes ont constaté qu’il y avait une diminution des exportations et des importations surtout venant des pays asiatiques dont la Chine. En effet, ce pays fait partie des grands exportateurs de produits partout dans le monde. Il importe également différentes matières premières dans la réalisation de sa production. Presque la moitié de ces besoins en métaux industriels sont importés. Or, la guerre commerciale qui se présente entre les États-Unis crée des tensions dans cette relation commerciale. Les pays renforcent les lois concernant la douane avec une augmentation des droits de douane. Il faut noter que les États-Unis et la Chine tiennent le premier rang sur les échanges mondiaux.

Concernant l’Europe, il a également connu une diminution des importations contre une exportation qui s’est stagné. Ce constat est dû principalement à la crise financière connue par le pays à cause des dettes. Une autre hypothèse est également sortie sur les causes de ce coup de frein. Certains analystes soulignent la présence d’une hostilité par rapport à la mondialisation. En d’autres termes, certains pays présentent des réticences concernant l’augmentation des échanges mondiaux allant jusqu’à créer des lois qui vont leur permettre de réaliser une sélection face aux produits qui entrent et sortent de leur territoire. Par ailleurs, les conséquences du Brexit sont encore ressenties sur le commerce mondial. Pour avoir de nouveau une croissance considérable dans les échanges commerciaux, il faudrait trouver une solution pour éviter le protectionnisme douanier réalisé par certains pays. Le climat commercial doit être amélioré entre les pays surtout avec les États-Unis et la Chine. En effet, si aucun changement ne se présente, les organisations prévoient une croissance de seulement de 3% en 2020. Il faut noter que les conséquences sont ressenties au niveau mondial et donc dans chaque ménage et pour les entreprises également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *