3 astuces pour obtenir un financement sans apport pour son projet immobilier

3 astuces pour obtenir un financement sans apport pour son projet immobilier

financement projet immobilier

En général, avoir un apport personnel figure parmi les conditions d’obtention d’un crédit immobilier. Cependant, dans certains cas, il est possible de contracter un prêt sans apport. Voici 3 astuces permettant de décrocher un financement sans apport pour réaliser son projet immobilier.

1.      Bien préparer son dossier

Comme toute demande de crédit immobilier, l’organisme prêteur effectue une analyse approfondie pour s’assurer que le financement à 110 % est possible. En effet, un emprunt immobilier sans apport requiert une étude de faisabilité. En arrivant bien préparé auprès de son établissement bancaire, l’emprunteur prouve son sérieux, son implication ainsi que sa volonté de faire aboutir le projet immobilier. Il doit fournir toutes les pièces nécessaires. Parmi celles-ci figurent les bulletins de salaire, les avis d’imposition et les relevés de compte. Aussi, le demandeur doit joindre tout document lié à son patrimoine et à ses placements servant à conforter le banquier sur sa capacité à épargner. Pour cela, il vaut mieux se rendre chez son banquier avec un dossier déjà formé. Il faut également savoir que les organismes financiers cherchent à réduire le risque qu’ils prennent. Ils sont enclins à prioriser les emprunteurs ayant une situation professionnelle et financière stable.

2.      Argumenter l’absence de son apport personnel

Afin d’obtenir un crédit immobilier sans apport personnel, l’emprunteur doit avancer les raisons pour lesquelles il ne dispose pas d’apports personnels. Pour les jeunes primo-accédants venant de débuter une vie professionnelle, ils n’auront pas du mal à se justifier auprès de leur banque. Dans ce cas, il sera plus facile de prouver à l’organisme prêteur que ces jeunes actifs n’ont pas eu l’occasion d’épargner et de mettre de l’argent de côté. L’important est que leur stabilité professionnelle garantisse une sécurité financière. Ces jeunes primo-accédants obtiendront un accord pour un prêt à 100 % et plus s’il est démontré qu’un meilleur avenir les attend ultérieurement. Mais l’absence d’apport personnel peut également s’expliquer par un évènement personnel qui a influencé sur les économies de l’emprunteur. Cela peut être un divorce ou encore une maladie. Un tel événement qui s’est produit dans la vie de l’emprunteur ne constitue pas un problème pour la banque si sa situation financière reste stable.

3.      Opter pour l’hypothèque

Lorsqu’on ne dispose pas d’un apport personnel, il y a une autre solution pour obtenir un pret sans justificatif, l’hypothèque. Il s’agit d’une garantie réelle se reposant sur les biens immobiliers qui appartiennent à l’emprunteur. En cas de défaut de paiement de ce dernier, l’hypothèque suppose que les établissements financiers peuvent se saisir de son bien immobilier pour se rembourser par sa vente aux enchères judiciaires. En général, la saisie du patrimoine par l’organisme prêteur se présente lors de non-paiement, et ce, dans les délais des mensualités de paiement du prêt contracté. La banque peut donc mettre le demandeur en demeure de payer. L’emprunteur perdra la possession de son bien s’il n’accède pas à la demande. À noter que l’hypothèque doit respecter un certain règlement. En effet, elle doit être faite en présence d’un notaire. Celui-ci va la publier auprès des services de la publicité foncière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *